William Gallas: «Drogba m’a créé des problèmes»

 

L’ex-international français, William Gallas, était le coéquipier de Didier Drogba à Chelsea avant de devenir son adversaire. Invité sur RMC Sport TV, le mercredi 2 novembre dernier, il a fait des révélations sur l’ex-capitaine des Éléphants. 

Drogba cauchemar des défenseurs, c’était une certitude au niveau des stats de l’ex-international ivoirien. Mais jusque là ; ils n’étaient pas nombreux ceux des défenseurs qui le témoignaient à gorge déployée. Cet exploit, c’est William Gallas qui l’a réalisé devant les cameras de RMC Sport TV. A la question de savoir lequel des attaquants sur lesquels il a eu à défendre l’avaient impressionné, il n’a eu qu’un quart de seconde pour le retrouver. Et il s’agit de Didier Drogba.

Selon l’ex-défenseur français, l’actuel attaquant de l’Impact Montréal  dégage une telle aura qu’il pouvait intimider n’importe qui, y compris l’ex-coéquipier qu’il fut au temps de son passage à Chelsea. « Un des meilleurs joueurs contre qui j’ai eu plus de difficultés, c’est Didier Drogba. J’ai eu beaucoup de mal face à lui. J’ai eu l’occasion de m’entraîner avec lui quand j’étais à Chelsea. Le Drogba à l’entraînement et le Drogba en match, ça n’a rien à voir (…). Et pour mon premier match en championnat face à Chelsea, je me rappellerai toujours. (…). Il dégageait quelque chose, une aura que je n’avais jamais vue. En fait, tu te chies un peu dessus. C’est incroyable. Il dégageait quelque chose qui faisait que je ne restais pas sur la même ligne que mes défenseurs. Je reculais un peu. J’avais toujours peur qu’il récupère la balle avant moi sur la profondeur. Il avait cette prestance. C’est le joueur qui m’a posé plus de problèmes dans ma carrière », a reconnu Gallas avec le sourire.
 

 « La “Drogbamania“ faisait trembler Sanderos »

Le défenseur français n’était pas le seul à Arsenal à avoir la phobie de l’Eléphants. Avec lui, Philippe Sanderos. « Chaque fois qu’il (Philippe Sanderos) jouait contre Drogba, on disait toujours la Drogbamania. Il tremblait. Moi, je ne comprenais pas parce que j’avais l’habitude de le côtoyer à l’entraînement à Chelsea », a révélé Gallas. Après cette confession l’on comprend mieux pourquoi Drogba était si prolifique face à Arsenal, toutes compétitions confondues.

Commentaires