Sénégal-Remous à la Fsf et à l’Oncav: Matar Ba minimise et appelle au respect des textes

 

Matar Ba trouve que  les remous et les bruits notés autour de la Fédération sénégalaise de football (FSF) sont dans l’ordre normal. «C’est normal quand on va vers une assemblée générale que les ambitions soient mises sur la table. Maintenant, il faut comprendre que ce sont les textes qui encadrent tout cela. C’est un jeu démocratique qui va aller jusqu’à sa fin», souligne le ministre des Sports. 

Selon lui, «dans toute fédération, il peut y avoir du bruit mais il faut savoir que tout doit être régi par les textes parce que ce sont les textes qui déterminent les regroupements sportifs». 

«Au  niveau de l’Oncav, il y a des remous qui sont au niveau départemental. Je sais que les responsables qui sont au niveau de la base  sauront aussi utiliser les textes, les interpréter et les appliquer», dira t-il. 

Sur ce, il écarte toute idée de report de l’Assemblée générale de la Fédération de football qui a été récemment brandie par l’ancien ministre et ancien président de la FSF, El Hadji Malick Sy «Souris». 

«On peut organiser l’AG et continuer à travailler. Chacun à sa propre lecture, mais je ne vois pas les raisons d’un report. Toutefois, nous devons être assez responsables. Je suis garant de l’application des textes», soutient-il

«LES AMBITIONS DU PEUPLES SONT PLUS IMPORTANTES QUE CELLES    PERSONNELLES»

 Le patron du sport sénégalais a par ailleurs tenu à mettre en garde à toutes ambitions susceptibles de porter préjudice à la mobilisation de l’équipe nationale. «L’équipe nationale est à l’abri des turbulences. Parce que nous avons des ambitions mais les ambitions du peuples sont plus importantes que les ambitions personnelles.», rappelle-t-il, avant d’ajouter : «Nous allons vers des matchs importants de l’équipe nationale. On peut se battre démocratiquement mais, il faut que tous les Sénégalais, les sportifs et les responsables du football restent mobilisés autour de l’équipe nationale. L’encadrement doit être mobilisé autour de l’essentiel. L’équipe nationale doit tout faire pour se qualifier au prochain Mondial et à la prochaine Can. Et cela, ne donne pas le temps à la diversion», a affirmé le ministre des Sports.

Commentaires