JO 2016: Le Sénégal porte ses meilleurs espoirs de médailles sur la lutte

 

 

 

Le Sénégal a porté ses espoirs sur la lutte pour décrocher une médaille aux Jeux olympiques de Rio qui s’ouvrent ce vendredi. Souleymane Boun Daouda Diop l’a fait savoir au cours de son point organisé le mercredi 4 août dans les locaux du ministère du sport.  En présence de Santi Agne vice-président du Comité national olympique sportif sénégalais (Cnoss), le directeur de la Haute compétition, Souleymane Daouda Diop, a affiché sa confiance au porte-drapeau de la délégation sénégalaise, Isabelle Sambou.  S’il a jugé de mince les chances du Sénégal dans les autres disciplines, il estime que lutteuse a totalisé assez d’expérience pour se hisser au podium.  Le Dhc en a profité pour expliquer les causes du retard accusé par la délégation sénégalaise pour rallier Rio avant de revenir sur les primes des athlètes.

 

L’espoir pour le Sénégal de remporter des médailles aux jeux olympiques de Rio se repose sur la lutte avec et Adama Diatta.  Le ministère des Sports à travers la direction de la haute compétition  aura  en tout cas les yeux rivés sur cette discipline représentée par le lutteur Adama Diatta et surtout sur Isabelle Sambou. Porte drapeau de la délégation sénégalaise, la lutteuse native de Mlomp (Casamance)  sera à ses deuxièmes JO après ceux de Londres où elle a atteint les finales de Bronze. 

Pour sa deuxième olympiade, Isabelle, le directeur de la haute compétition Souleymane Daouda, a gagné en expérience avec ses 35 ans. « Pour cette édition des Jeux olympiques, le Sénégal peut particulièrement espérer sur l’expérience de Isabelle Sambou pour remporter des médaille. Lors des JO 2012 de Londres, elle avait perdu par tirage au sort en demi-finale. Aussi lors de la finale c’était également par tirage au sort qu’elle a perdu mais pas sur le terrain. 

Depuis lors elle a redoublé d’effort et elle peut nous valoir de réelles satisfactions », a t-il soutenu lors du point de presse organisé hier, en présence de  Santi Agne, vice-président du Cnoss avant d’’ajouter : «Nos espoirs sont portés aussi sur  Adama Diatta qui, depuis 3 ans, est la meilleur lutteuse de sa génération. Avec elle aussi on peut avoir de réelles chances de médailles », a indiqué le directeur de la haute compétition. Le directeur de la Haute compétition n’a pas la même appréciation pour le reste des athlètes de la délégation sénégalaise. «  Pour ce qui concerne le taekwondiste Balla Dièye et la judoka Hortanse Diédhiou tout dépendra du tirage au sort. S’ils tombent sur des adversaires moins côtés, ils peuvent s’en sortir avec des médailles. Au cas contraire, les chances seront réduites pour eux.  Ce sera également très difficile en natation et l’athlétisme. Car ces derniers n’ont pas fait de minima. Pour le canoë-kayak et l’escrime, c’est vrai qu’on a présenté de bons athlètes, mais il faut savoir que ces disciplines sont dominées par les pays européens », fait remarqué M. Diop.

Le retard de la délégation sénégalaise imputé aux compagnies aériennes

Revenant sur le retard accusé par  la délégation sénégalaise  pour rallier la capitale  brésilienne, la direction de la  Haute compétition  estime avoir pris les dispositions à temps. Mais c’est la compagnie Air France qui a faussé son plan.  Tout était prévu depuis 2 mois mais,  ajoute t-il, c’est à 10 jours du départ que la compagnie a fait savoir qu’il y aura des perturbations jusqu’au 4 août. Confrontés à une indisponibilité de places suffisantes des compagnies pouvant rallier l’ensemble de la délégation de Basketball,  les autorités sénégalaises se sont rabattues sur Ethiopie Airline qui a finalement transporté la délégation sénégalaise à 48 heures de la date d’ouverture officielle des J.O. 

Pour cette édition la  délégation est composée de 52 membres dont 46 pour les jeux olympiques et 6 pour les jeux paralympiques. Le Sénégal est donc représenté par  22 athlètes, 10 encadreurs techniques, 5 médicaux. En ce qui concerne les primes, le Dhc de préciser qu’au delà  de celui de participation, chacun des athlètes qualifiés a empoché  11 millions. Pour ceux qui ont eu une invitation, ils ont chacun reçu 6 millions. Tous les athlètes sénégalais ont eu un lot  d’équipement de 30 paires de blousons, entre autre casquettes Lacoste.

Commentaires