Touba «Maou Rakhmaty»: Une force d’appoint pour mieux assurer aux populations une alimentation en eau de qualité

 

Par Mouhamadou Moustapha Lauris GOMIS (Actu24, DIOURBEL)  

«Maou Rakhmaty» est une structure qui est une force d’appoint initiée par Serigne Saliou Mbacké Serigne Touba pour aider le gouvernement à mieux assurer l’alimentation en eau à Touba. Son président, Serigne Cheikh Mbacké Aliou, s’y consacre avec dévouement et la propulse.

«Maou Rakhmaty» est une structure d’appoint initiée de toute pièce par Serigne Saliou Mbacké Serigne Touba pour aider le gouvernement à mieux assurer l’alimentation en eau à Touba. Son président, Serigne Cheikh Mbacké Aliou s’y consacre et l’améliore quotidiennement pour un bon approvisionnement des populations en eau de qualité. Touba compte prés de 2 millions d’habitants et les premières préoccupations de la structure, au moment même où l’eau salée et fluorée ne suffisait pas, c’est de mettre à la disposition des populations de l’eau douce. C’est un objectif presque atteint puisque le traitement de l’eau par Osmos inverse permet actuellement de régler les problèmes de santé publique grâce au dispatching des cuves au niveau des quartiers dont le ravitaillement est assuré par des camions citernes et à un prix social homologué de l’ordre de 4 FCFA. Il permet à «Maou Rakhmaty» de couvrir une partie des dépenses effectuées pour le transport, l’électricité, les salaires des employés et une autre partie pour couvrir les frais de maintenance et autres interventions que les participations volontaires permettent de réaliser. Les gérants et gérantes de ces cuves bénéficient ainsi d’un emploi.

D’autre part, il est important de savoir qu’il y’a 13300 charrettes constituées en corporation dont les propriétaires contribuent tant soit peu par l’intermédiaire de leur représentant et président, en l’occurrence, Serigne Sangue Fall sans oublier les marchands ambulants et les «Kourels» (regroupements) de «Diayanté» qui sont au nombre de 93.

Il a été constaté que des ressources fournies par des volontaires, 85% proviennent des villes et villages de l’intérieur du Sénégal et de la Diaspora. Les vrais consommateurs n’en fournissent que les 15%. C'est-à-dire les habitants de Touba. D’où les difficultés de la mission du président de «Maou Rakhmaty», Serigne Cheikh Mbacké Aliou, qui, cependant, grâce à ses propres connaissances, a réussi à relever le défi  car ces derniers lui ont permis de réaliser, personnellement, 4 forages de gros débits à Touba dont «Rakhmatou Ahad» qui fournit désormais de l’eau à l’hôpital «Matlaboul Fawsayni» dont le forage est, aujourd’hui, hors d’usage. Mais comme la ville sainte continue de s’accroitre démographiquement, d’année en année, avec des quartiers en entier qui s’implantent, tous les efforts dans le secteur de l’eau doivent être à la mesure des nouveaux besoins du liquide précieux, a confié le président de la structure, Serigne Cheikh Mbacké Aliou. Donc, selon lui, il s’impose un recensement sérieux des populations pour pouvoir parer à toute éventualité concernant les projets à réaliser aussi bien dans le domaine de l’hydraulique que dans d’autres secteurs intéressant le développement de la ville sainte. Le reste du travail incombe Malick Badiane, l’administrateur de la structure et son équipe qui sont rompus à la tache et qui continuent d’en assurer le suivi.

Serigne Cheikh Mbacké Aliou, tout en restant à la tête de «Maou Rakhmaty», retenu par le même «Ndiguel», parallèlement, continue de mener des activités dans d’autres secteurs, entre autre, l’organisation «Khadimoul Moustapha» pour la solidarité islamique «OKSI», une association humanitaire qui lui prend l’essentiel de son temps et dont les activités couvrent tout le pays et allégrement accueillie comme une nécessité absolue par une bonne frange de la population.

Commentaires