Sénégal-Petite enfance: L'agence nationale de la Case des Tout Petits franchit une étape supérieure 

 

Par Sokhna Oumou SECK

Ce mardi 05 décembre 2017, la directrice de l'agence nationale de la Case des Tout Petits était face à la presse pour évoquer la semaine nationale de la petite enfance et de la Case des Tout-Petits (SNPECTP) qui sera célébrée du 11 au 17 décembre 2017, à Dakar, sous le thème: «une nutrition adéquate, un intranet de qualité pour le développement de la petite enfance». Organisée par cette structure, cette importante manifestation nationale est instituée par décret numéro 207-1207 du 08 octobre 2007, afin de promouvoir la politique nationale de développement intégré de la petite enfance (PNDIPE).

Pour cette édition 2017, le comité scientifique, à travers le thème retenu, à opté pour une promotion de la nutrition et une large sensibilisation en vue d'une meilleure prise en charge de la petite enfance. En effet, pour assurer des conditions optimales de santé et de développement de l'enfance, une nutrition adéquate est essentielle et nécessite: «une alimentation saine, diversifiée, variée et équilibrée en quantité suffisante».

Il est donc primordial que les jeunes enfants bénéficient d'une nutrition adéquate, à travers une bonne nutrition prénatale, un allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois de la vie et le maintien de l'allaitement, avec l'ajout d'aliments de complément adéquats et une alimentation diversifiée et saine jusqu'à 5 ans.

Pour Mme Thérèse Faye Diouf, c'est la raison pour laquelle, le président de la République, dans le cadre de sa vision globale pour le Sénégal consignée dans le plan Sénégal Émergent (PSE), référentiel des politiques publiques à l'horizon 2035, consacre une part importante à la nutrition, dans son axe 2 intitulé capital humain, protection sociale et développement durable.

Pour rappel, la situation nutritionnelle du Sénégal se  présente comme suit: 19% des enfants de moins de cinq ans souffrent de retard de croissance; 6% des enfants sont atteints des malnutritions aiguës et 13% des enfants souffrent d'insuffisance pondérale. L'objectif de la politique de développement de la nutrition est d'assurer à tous un état nutritionnel satisfaisant particulièrement les enfants de moins de cinq ans les femmes en âge de procréer et les adolescents estime  Abdoulaye Ka le coordonnateur de la cellule. 

Malgré les efforts fournis, les taux de couverture des cantines de 31,44% (en 2016) reste encore faible dans les structures de développement intégré de la petite enfance (DIPE): Cases des Tout-Petits, écoles publiques, centres ou garderies d'éveil communautaires.

Commentaires