Sénégal-Les retombées du Magal de Touba: Un évènement religieux qui fait profiter à tous

 

Par Ndéye Khady MB. GOUDIABY Envoyée Spéciale à Touba

L’évènement de Bamba  fait profiter à tous. Le marchand, le transporteur de l’aviation au charretier en passant par les autobus, le coiffeur,  les tailleurs, les banques et même les mendiants. On peut dire que tout le monde en profite. Cet évènement, au-delà de sa dimension religieuse est devenu une rencontre d’échanges qui fait bénéficier à tous car l’économie y va en bon train.

Des milliers de vendeurs et hommes d’affaires de la sous-région et même de l’étranger connaissent Touba à travers le trafic qui s’y opère. Cet évènement religieux qui  refuse chaque année de son monde est devenu au fil des années une foire. Ce qui fait que  le commerce s’y effectue convenablement. Pour les usagers de la route, les milliers de pèlerins et les commerçants sont convoyés soit par avion, par automobile et autres. Toujours durant cet évènement annuel, le tarif même s’il coûte cher est bien payé par les usagers. Un autre fait marquant, le commerce. Des commerçants viennent divers horizons pour écouler leurs marchandises. Ce qui fait que les voisins du Sénégal à savoir la Mauritanie, la Guinée Bissau, le Mali, la Gambie, la Guinée Conakry et même d’autres pays de l’Afrique et de l’étranger viennent à Touba pour vendre, s’échanger et se faire de l’économie. Ce rencontre religieux est pour ses fidèles pèlerins, une occasion de se faire belle, d’acheter ou de se faire coudre un ensemble. Pour les jeunes filles célibataires, c’est l’occasion de trouver l’homme de sa vie. Donc il est permis à ces dernières de se faire aimer. Durant la préparation du Magal allait voire le tailleur, là les belles célibataires ou même les femmes mariées qui rivalisent de beauté avec leurs coépouses donnent au Magal toute l’importance de se faire gracieuse le jour J. Les salons de coiffure à Touba battent le plein, elles sont tous prêts à y marquer de leur jeunesse. Pour les banques et autres organisations financières, le traite est coulant, les retraits et les envoies d’argent y sont bien effectués. Toujours parlant des retombées du Magal, il faut noter que dans cette ville hautement  religieuse la mendicité occupe un terrain inviolable. Et ceci fait que les mendiants aveugles ou handicapés sont bien servis.

Dans la grande mosquée, aux alentours, dans les grandes ruelles, ces mendiants remplissent leurs poches comme si les pièces viennent du ciel.

Commentaires