Sénégal-Elections de représentativité syndicale: Le Cusems disqualifie Mansour Sy et dépose un préavis de grève

 

Par Ndéye Khady MB. GOUDIABY

En donnant le quitus N°001890/MINT/DGAT/DLP du 17 mars 2014 de leur organisation, syndical, le cadre unitaire syndical des enseignants du moyen secondaire Cusems se veut unique et indivisible.

Pour se faire entendre de cette logique, Mamadou Ndoye, secrétaire général dudit syndicat se réserve le droit de déposer ce mercredi 18 janvier 2017 un préavis de grève pour se donner les moyens légaux de mener sa mission au service des enseignants et du système éducatif en général. «Nous dénonçons la duplicité d’autorités qui contestaient notre statut de représentant légal de notre syndicat par lequel, le ministre de l’intérieur en charge de la gestion des associations et partis politique, validait les changements intervenus à la tête de notre organisation suite au congrès du 22septembre 2013.» soutient le secrétaire du Cusems. Par la même occasion, ils s’indignent : du fait que des démembrements de l’Etat à savoir le ministre de l’éducation nationale et du travail piétinent ce document officiel délivré par qui de droit. Selon lui, le jugement n°1649 rendu le 22 novembre 2016 par la deuxième chambre commerciale du tribunal de grande instance hors classe est venue conforter la décision du ministère de l’intérieur.

Pour le chargé des revendications Aliou Ngningue, les manœuvres de collaborateurs directs du ministère du travail, du dialogue social, des organisations professionnelles et des relations avec les assemblées Mansour Sy, au mépris des dispositions de l’arrêté du quitus et du jugement est inadmissible. «Ils cherchent à déstabiliser notre organisation syndicale dont le leadership, l’autonomie mais aussi la combativité dérangent.» Pour cette raison dit-il, le Cusems considère que le Ministre Mansour Sy est disqualifié pour organiser les élections de représentativité dans le secteur de l’Education et exige la publication de la liste des candidatures.

Commentaires