Sénégal-Carte biométriques: «On risque d’autres cas de mort»

 

Le président Macky Sall, lors du lancement à Dakar de la nouvelle carte nationale d'identité biométrique.

La confection des cartes biométriques est le plus grand « échec étatique de l’histoire politique du Sénégal », a sévèrement critiqué Babacar Mbaye Ngaraaf, au lendemain de la mort d’une personne âgée à la préfecture de Guédiawaye.

« Si les corrections nécessaires ne sont pas apportées en urgence, on risque de connaître soit une résignation collective, soit d’autres cas de mort. Que Dieu nous en épargne », prie le responsable du mouvement Alliance Sauver le Sénégal, dans une tribune parvenue à la presse. Babacar Mbaye Ngaraaf met en garde contre le pire pourrait résulter des « conditions invivables dans lesquelles l’État du Sénégal a mis les populations pour leur délivrer de simples pièces d’identité et d’électeur ». Pire qu’un « sabotage », il dénonce « l’incompétence des autorités en charge de cette question ».

« Au rythme où vont les inscriptions, on risque d’avoir à l’expiration du délai un nombre de Sénégalais sans papiers dans leur propre pays », redoute-t-il.

Commentaires