Sénégal-Bateau le Joola: 14 ans de souffrance pour les familles des  naufrages

 

Par Samsidine NIASSY (Actu24, Ziguinchor)

Dans 48 h le Sénégal va célébrer l’an 14 du naufrage du bateau le Joola. Cette année, l’anniversaire sera placée sous le signe de la prévention nous dit le président de l’association des familles des victimes du Joola  Moussa Sissoko, qui en compagnie des membres de son bureau  préparent activement cette journée du 26 Septembre 2016.

Ce dernier se dit déçu de la gestion du dossier le Joola par les autorités actuelles du pays, nous fondions un grand espoir en la personne du président Macky Sall mais c’est une autre situation que nous vivons. Nous pensons que le régime en place a fait un black out total de nos problèmes, vous savez pour les familles des victimes du bateau le Joola, il y’a le cas du renflouement du navire qui est pour nous un point fondamental car comme vous le savez en Afrique, certaines familles ne pourront pas faire de deuil tant que le bateau reste sous l’eau, ils sont attachés aux rites et valeurs que leur ont laissés leurs ancêtres, il est du devoir de l’Etat du Sénégal de prendre ses responsabilités pour sortir ce bateau des eaux afin de permettre à ces familles de voir leurs vœux exaucés car des promesses avaient été faites avec les Pays Bas pour sortir le Joola de là où il se trouve. Du côté des autorités locales, l’anniversaire se prépare comme a l’accoutumé nous dit l'agent voyer de la mairie qui s'active sur la maintenance des sites qui seront visités par les autorités. Toutes les dispositions sont prises pour accueillir les parents des victimes et les autorités centrales qui auront à présider la cérémonie de l’an 14. Pour rappel c’est le 26 septembre 2002 que le bateau le Joola a quitté pour son dernier voyage le port de Ziguinchor avant de couler dans les eaux Gambienne dans la nuit du 26 au 27 Septembre de la même année emportant avec lui prés de 2000 personnes laissant ainsi des milliers de familles dans une désolation totale.  

                           

Commentaires