Présidence de la fédération sénégalaise d'athlétisme: Amadou Dia Ba en piste et appelle à l'unité 

 

Par Sokhna Oumou SECK

La cérémonie officielle de la déclaration de candidature pour la présidence de la fédération sénégalaise d'athlétisme par l'ancien athlète  champion  Amadou Dia Ba, médaillé d'argent des jeux olympiques de Séoul 1988, a eu lieu ce lundi 04 décembre 2017, à Dakar au stade Léopold Sédar senghor.

«Dans le contexte actuel de notre athlétisme qui a perdu sa notoriété face aux autres disciples sportives, le collectif pour la relance, dégage à explorer les voies et moyens pour un redressement effectif de la discipline mère» a déclaré un des responsables de cette structure. Ils disent que c'est la raison principale de leur décision de présenter El Hadj Amadou Dia Ba à la présidence de la fédération et se disent convaincus que sous sa conduite il sera possible de remettre l'athlétisme sénégalais sur les rails de la performance. C'est ce qui a motivé le collectif à prendre les mesures qui aideront le disciple à surmonter l'obstacle actuel; car pour rappel, l'athlétisme est une des rares disciplines qui a valu au Sénégal des podiums au niveau mondial. Avec l'implication de toutes les bonnes volontés, des acteurs sportifs, des partenaires et des athlètes expatriés. Le collectif mettra tout en œuvre pour que les objectifs assignés soient atteints. L'appel est donc lancé à tous ceux qui aiment l'athlétisme et veulent lui redonner sa place de leader et de discipline phare le sport sénégalais. Prenant la parole El Hadj Amadou Dia Ba a tendu la main à cheikh Boye et Sara Oualy, deux postulants déclarés à la présidence de la fédération sénégalaise d'athlétisme (FSA). Ce choix illustré dit-il son approche de reconstruction et son ambition de nouer des liens avec tous les acteurs l'athlétisme afin d'obtenir le consensus. 

Selon Amy Mbacké Thiam elle a décidé de soutenir la candidature de Amadou Dia Ba car au delà des arguments militants en faveur de ce choix, la championne du monde doublée de médaillé d'argent aux jeux olympiques de Séoul en 1988 est selon la championne du monde, Amadou est l'homme idéal le plus à même de porter fièrement l’espoir de ce changement dont l'athlétisme sénégalais a besoin. Mme Thiam a aussi évoqué son engagement politique aux côtés du président Macky Sall car il représente l'espoir de tous les athlètes. 

Rappelons que Amy mbacké Thiam 41 ans a décroché du sport après quinze ans de carrière (1988-2013) pour se lancer en politique à côté du président de la république Macky Sall sa nomination en tant que conseillère spéciale du chef de l'état à accéléré sa prise de décision.

Commentaires