Monde musulman et communication-M. Omar Seck du COMIAC: «Nous œuvrons pour la promotion des valeurs islamiques dans le cadre de l'exécution de son cadre programme» 

 

Par Ibrahima DIA

Dans le cadre de l’exécution de son programme d’activités, le Comité Permanent pour l’Information et les Affaires Culturelles (COMIAC) de l’OCI, en partenariat avec l’Amicale des Inspecteurs en Langue Arabe au Sénégal, a organisé ce jeudi 28 décembre 2017 à la Maison de la Culture Douta SECK, un atelier-débat sur le thème: L’Islam face aux défis du monde contemporain. Cette rencontre a vu la participation d’éminentes personnalités du monde diplomatique notamment du Qatar, des chefs religieux et des Associations Islamiques du Sénégal.

«Nous œuvrons pour la promotion des valeurs islamiques a déclaré ce jeudi 27 décembre 2017 M. Oumar Seck le Directeur du COMIAC lors de l'atelier débat sur le thème» l'islam face aux défis du monde contemporain. Il poursuit en rappelant que depuis l’adoption de son programme décennal lors du sommet extraordinaire de 2005 à la Mecque. L’Organisation de Coopération Islamique (L’OCI) a opéré un tournant décisif dans la prise en charge des aspirations légitimes du monde musulman. C’est un vaste chantier pour le COMIAC dont la mission est de vulgariser les décisions de L’OCI, de continuer à travers ce genre de rencontre de diffuser le message de paix de l’Islam, une religion qui est attaquée de toute part et que les médias occidentaux disent le contraire de ce qu'il est. M. Seck a révélé la prochaine attribution à Dakar en Avril du prix international pour les Médias et les hommes de Médias qui s’illustreraient le mieux dans la promotion des valeurs de l’islam, du dialogue et de l’échange interculturel et dont ledit comité a la charge de sa mise en œuvre. Voilà une manière de monsieur le Président de la République Macky Sall par ailleurs Président en exercice du COMIAC de participer au vaste chantier de la structure dont la mission est de vulgariser les décisions de L’OCI, de continuer à travers ce genre de rencontre de diffuser le message de paix de l’Islam. 

Dans un contexte d'un monde caractérisé par des  relations internationales  secouées par la montée spectaculaire de phénomènes nouveaux tels que l’islamophobie, le terrorisme et l’intolérance entre les peuples, cette rencontre vient à son heure a déclaré Monstapha Dioum président de l'amicale des inspecteurs en langue arabe du Sénégal. 

Les participants à cette rencontre ont échangé sur ces nouveaux défis qui d’après leur analyse tirent principalement leur origine dans une vaste campagne de diabolisation de l’islam menée par la plupart des médias occidentaux à travers l’utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC). Dans cette option, le monde musulman a un rôle à jouer pour mettre en relief les principes sacro-saints de l’Islam. Prenant en compte toutes ces considérations et s’inscrivant dans une logique de promouvoir l’enseignement arabo islamique, le Sénégal a déployé des efforts énormes dans le sens de faire de la langue arabe une priorité dans notre système éducatif. Cela justifie que la langue arabe est considérée comme une base de l’islam ; le coran et la plus grande partie des documentations islamiques sont en arabe. L’arabe est également l’une des trois langues de travail de l’Organisme de Coopération Islamique (OCI) C’est dans cette dynamique, que l’Organisation de Coopération Islamique (OCI) s’évertue à atteindre ses objectifs basés principalement sur les enseignements du saint coran conformément au programme d’action décennal de ladite organisation.

Au sortir de cette rencontre; les participants tisseront des liens de partenariat entre l’Amicale, le COMIAC et les représentations diplomatiques et .le grand public sera  édifié sur les enjeux de l’enseignement arabo islamique face aux nouveaux défis du XXIème siècle.

Commentaires