Lutte contre la mendicité des talibés au Sénégal: Un nouveau programme pour enlever les enfants de la rue, le pari de «Amana»

 

Par Ibrahima DIA

Les responsables de l’association «Amana» qui signifie engagement et solidarité ont fait face à la presse pour expliquer les tenants et aboutissants de leur nouveau programme dénommé «1000 fois responsable» qui vise à éradiquer la mendicité des enfants au Sénégal.

Ils estiment que notre pays est désigné du doigt partout dans le monde à cause de la maltraitance que vivent ces talibés. Ils estiment que les étrangers ne doivent pas venir nous dire comment on doit éduquer ces enfants mais il nous faut des solutions endogènes pour extirper ce mal.

Ce programme espère trouver la solution définitive d'ici 10 ans. L'association estime que la meilleure solution est d'amener «l’école française» dans les daraas et non l'inverse. Il faut une approche nouvelle parce qu'il ne s'agit pas de leur donner du riz mais plutôt de discuter, de les associer aux décisions, par exemple, nous travaillons avec les chefs de quartier, les «yayou daara», les imams et même les maîtres coraniques. L'école «Amana  allie l’enseignent scolaire conformément au programme de la République du Sénégal mais aussi dispense des cours intensifs de Coran pour permettre aux enfants avant d'aller au Collège de maîtriser le Coran. Il y a 150 élevés suivis avec des modes de paiements différents selon chaque cas comme celui des orphelins. 

Concernant ce programme dénommé «1000 fois responsable», c'est une plateforme sociale de sensibilisation sur le phénomène des enfants de la rue au Sénégal et d'inciter les populations à s’approprier cette question pour une solution définitive.Cette initiative entend être la clé de voûte à une éradication de ce phénomène et les responsables pensent même l’étendre dans la sous région.

Chaque citoyen peut et doit agir selon ses moyens, les bénévoles leur temps, les donateurs par des dons d'argent et les ambassadeurs, par la recherches de donateurs. L'association travaille aussi avec les daraas qui prennent l'engagement d’abandonner la mendicité en les soutenant financièrement et maternellement à leur fonctionnement normal. La commune ciblée pour un test grandeur nature est la commune de Sam Notaire à Guédiawaye.

D'ailleurs une cérémonie de sensibilisation sera organisée le vendredi 12 Mai à l'Ena pour mieux attirer l'attention du public et récolter des fonds pour la réalisation de cet objectif.

Commentaires