"Le gouvernement comprendra la nécessité d'aller vers un règlement définitif" selon Saourou Sène du G6

Face à la presse ce mercredi 18 avril, Saourou Sène, le secrétaire général du Saems, membre du G6, a décline le 7ème plan d'actions des syndicats d'enseignants en grève.

"Le 19 avril, débrayage à 09 heures et enfin, le vendredi grève totale. Nous pensons qu'au moment de dérouler cette séquence du 7ème plan d'actions, le gouvernement comprendra la nécessité d'aller vers un règlement définitif comme cela s'est passé en Côte d'ivoire, en Guinée. Si cela ne se fait pas, malheureusement, nous serons appelés à continuer ce plan d'actions à partir du lundi 23 avril avec un débrayage suivi d'assemblées générales dans tous les départements. Le 24 avril, débrayage suivi d'assemblées générales. Le mercredi 25 avril avec une marche nationale dans la région de Diourbel et enfin, grève totale le jeudi 26 avril".

Les membres du G6 ne décolèrent toujours pas après la répression de leur marche à Ziguinchor.

"De quoi a-t-on peur ? La répression qui s'est abattue sur les enseignants est non seulement une violation de la Constitution parce que le droit de marche y est garanti mais c'est également une violation des libertés individuelles et collectives ", rage Abdoulaye Ndoye, secrétaire général du Cusems. "Face aux revendications légitimes des enseignants, la réponse du gouvernement est articulée autour de la désinformation, de la diabolisation et de la répression. C'est pourquoi nous tiendrons le gouvernement pour responsable des conséquences qui découleront de cette répression barbare et sauvage parce qu'il y a eu des blessés ", alerte-t-il.

Seneweb

Commentaires