Forum économique d'Abidjan: Les sacs et chaussures en cuir exposent le Sénégal

 

Par Abdoulaye NDIAYE

Le Conseil des entreprises du Sénégal (Cdes) a tenu, hier, un point de presse pour rendre compte de la participation du forum économique qui s’est tenu du 2 au 3 octobre dernier à Abidjan en Côte d’Ivoire. La production locale en cuire faisait l’objet d’attraction des visiteurs et investisseurs. 

La délégation du Sénégal était composée de vingt-cinq (25) entreprises sous la houlette du Conseil des entreprises du Sénégal (Cdes) en compagnie de Mme le ministre Khoudia Mbaye et de la chargée des relations Afrique, la franco-sénégalaise Mme Fatou Kane. L’espace Sénégal  faisait l’objet d’attraction grâce à sa production locale en cuire. «On était venu avec des produits locaux et des entreprises membres du Cdes étaient venues avec des produits artisanaux en cuir : des chaussures et des sacs. On était la seule délégation qui avait ce genre de produits. C’est la raison pour laquelle l’espace Sénégal était la ruée des investisseurs qui essayaient de voir comment ils pourront travailler  ensemble», souligne Babacar Diagne, président du Conseil des entreprises du Sénégal (Cdes). Pour lui, une union devrait se faire autour de toutes les organisations patronales et de toutes les associations du secteur privé afin de retrouver autour un creuset fédératif pour explorer de nouveaux marchés.  Sur ce, «il faut reconnaitre que les «Rencontres Africa» sont devenues le plus grand forum économique car ayant regroupé plus de 2196 Pme et facilité la joint-venture de plus de 1 000 entreprises françaises et africaines», relève Babacar Diagne.

Ce forum a permis aux membres de la délégation sénégalaise conduite par par le Conseil des entreprises du Sénégal (Cdes) de signer des contrats de partenariats sur les domaines comme le transfert de technologie pour la mise en place d’une grande usine de montage de moteurs électromécaniques pouvant générer plus d’une centaine d’emplois fixes, la facilitation de l’implantation d’une nouvelle institution financière pour accompagner les jeunes et les porteurs de projets bancables.

Il n’en demeure pas moins pour la mise en place d’une société de transfert VIP pour le tourisme d’affaire et la facilitation de la joint-venture entre quinze (15) Pme sénégalaises et des entreprises françaises et africaines et co-organiser des visites. Pour la prochaine édition qui se tiendra en France en 2018, la délégation sénégalaise compte prendre les devants afin d’avoir une meilleure concorde nationale du secteur privé national.

Commentaires