Madame Andrea Wojnar Diagne représentante de l'Unfpa Sénégal: «Nous félicitons le Sénégal pour la pratique de la surveillance de décès maternels»

 

Par Ibrahima DIA

Ce jeudi 22 décembre 2016, Dakar a abrité la conférence nationale multisectorielle sur la surveillance des décès maternels et riposte (CMDMR). Elle a réuni les acteurs concernés par cet épineux problème de mortalité maternelle. Elle a été présidée par Mme le Ministre de la Santé et de l'action sociale et la représentante de l'UNFPA au Sénégal.

«Recevez nos félicitations pour avoir offert cet espace d'échange sur les bonnes pratiques et les défis à relever pour renforcer la pratique de la surveillance de décès maternels et riposte». Tels sont les propos de Mme Andrea Wojnar Diagne, la représentante de l'Unfpa au Sénégal à la conférence nationale multisectorielle sur la surveillance des décès maternels et riposte. Elle poursuit en affirmant que cela démontre encore une fois l'engagement du Sénégal à œuvrer pour la santé des mères gage de l'émergence du pays à l'horizon 2030. 

Le thème de cette rencontre est agir ensemble pour stopper les décès évitables des mères. Cette conférence a vu la participation des «badienou gokh» des partenaires, des financiers et des acteurs concernés par cette douloureuse question. Les spécialistes ont fait des exposés détaillés de toutes les localités du Sénégal.

Pour sa part, Mme le Ministre de la Santé et de l'Action Sociale a relevé le caractère inacceptable de ces taux qui sont bons par rapport a beaucoup de pays mais que le gouvernement entend continuer ses efforts pour les faires baissé.

A ce propos, elle remercie le gouvernement du Japon qui va équiper prochainement tous les centres de santé en sages femmes fixes et aussi des sages femmes itinérantes qui vont sillonner tous les villages et hameaux du Sénégal. Cela va faire baisser ces taux dit-elle.

Commentaires