Diourbel-Bientôt un central solaire à l’hôpital Hendrich Lubke

 

Par Lauris GOMIS (Actu24, DIOURBEL)

L’hôpital régional, Heinrich Lübke de Diourbel, à travers un projet de la CDEAO qui a été choisi comme hôpital pilote pour abriter un central solaire va bientôt pouvoir diminuer ses factures d’électricité et se mettre en route vers une parfaite modernisation avec l’installation de nouveaux services pour améliorer le plateau technique.

L’hôpital régional, Heinrich Lübke de Diourbel est entrain de se moderniser sur plusieurs secteurs, nous a confié, son directeur Dr Moustapha Dieng car, a-t-il fait savoir, si on prend, aujourd’hui, le cas de l’électricité, il y’avait toujours un déficit qui était constamment observé mais, aujourd’hui, a-t-il rassuré, l’hôpital est entrain de trouver une solution en collaboration avec l’agence nationale des énergies renouvelables dans la mise en place d’un central solaire de 125 Kw qui, au final, a-t-il affirmé, permettra de réduire très sensiblement, pratiquement de moitié, la facture énergétique de cet hôpital .

C’est une centrale solaire qui sera mis en relais, a-t-il annoncé, avec la Senelec et elle va passer en priorité et la Senelec va venir pour compléter la charge électrique de l’hôpital de Diourbel. Il pense qu’avec l’entreprise solaire qui a gagné le marché de l’agence nationale des énergies renouvelables, à travers un projet de la CDEAO où l’hôpital de Diourbel a été choisi comme hôpital pilote, d’ici la fin de l’année 2017, l’hôpital sera en possession de ce central solaire qui va leur permettre, de manière très sensible, de diminuer la facture de l’électricité de l’hôpital.

Au-delà de ce projet, a-t-il signalé, il y’a beaucoup d’avancées sur le plan de l’offre de soin au niveau de l’hôpital car, s’est-il réjoui, aujourd’hui, le centre hémodialyse est en construction et l’hôpital, également, va pouvoir prendre en charge les malades qui souffrent d’insuffisance rénale chronique et qui vont pouvoir se faire dialyser à Diourbel avec une salle de régénérateur. Les bâtiments sont pratiquement finis et ce qui reste, a-t-il dit, c’est l’installation des machines qui permettront, également, d’ici la fin de l’année, de démarrer cette activité de dialyse au niveau de l’hôpital régional de Diourbel. Le directeur de l’hôpital Dr Moustapha Dieng, a aussi cité le centre de pédiatrie d’une capacité de 35 lits qui est en construction avec une unité de néonatologie qui fait également que dans ce secteur, l’hôpital va gagner en qualité de prise en charge par rapport à la santé de l’enfant.

Ceci, a-t-il ajouté, vient compléter les efforts de renouvellement du plateau technique qu’ils ont eu à faire en 2016 en renouvelant pratiquement l’ensemble du plateau technique dans les différents secteurs que ce soit l’ophtalmologie, la maternité, la radiologie et beaucoup d’autres secteurs sur lesquels ils ont mis beaucoup de matériels qui permettent, aujourd’hui, d’avoir une offre de service de qualité sans compter, a-t-il mentionné, l’appui du conseil départemental qui, a-t-il dit, est entrain d’appuyer l’hôpital comme, récemment, avec une machine à laver et d’autres projets qu’ils sont entrain de murir par rapport à la stérilisation, par rapport au service d’accueil et des urgences et autant de choses qui font que, aujourd’hui, l’hôpital de Diourbel est en droite ligne vers une parfaite modernisation.

                                                                                                                        

Commentaires