Tambacounda-Le MEETA sur le choix des hauts conseillers: « Le cumul de fonction est à bannir dans le processus »

Par Abdou DIEYE (Actu24 TAMBA)

Le mouvement des enseignants pour l’émergence de Tamba (Meeta)  qui faisait face à la presse pour se prononcer sur l’actualité nationale et locale n’est pas allé par quatre chemins pour fustiger l’attitude de ceux-là qui sont déjà  servis et qui veulent encore briguer le poste de haut conseiller  des collectivités territoriales. « Qu’ils sachent raison garder et arrêter cette attitude boulimique du pouvoir », fulminent ces bouffeurs de craie.

 

Les enseignants du Meeta réunis derrière le directeur général de la Sn Hlm ne veulent pas des cumulards dans le processus de choisir les hauts conseillers. Ils l’ont fait savoir en marge d’un point de presse qu’ils ont tenu au domicile de leur mentor et au cours duquel, les questions d’actualité nationale comme locale ont été abordées. Sur le choix des hauts conseillers, ils disent être en phase avec Ibra Ndiaye qui a par voie de presse, fustiger le cumul de mandat. Le directeur a raison et a notre  soutien dans ce sens, soutient le coordonnateur du mouvement.

Sur l’affaire Nafi Ngom Keita qui continue de défrayer la chronique, les bouffeurs estiment que le président a pris la mesure qui sied car, l’on ne peut pas comprendre que des choses classées top secrets puissent se retrouver dans la presse. C’est pourquoi, pensent les jeunes enseignants, le décret pris de la limoger était l’idéal. Un haut fonctionnaire de sa trempe se doit de se garder de faire certaines révélations dans la presse. L’obligation de réserve le lui commande d’ailleurs, martèle Néma Aidara, patron des enseignant  Mamadou Kassé.

Appel à l’union.

Dans leur déclaration, ils ont aussi dit appeler à une union des différents responsables, seule gage d’une victoire sans bavure au lendemain des prochaines joutes électorales. « c’est seulement quand l’union entre les responsables est scellée et de manière sincère que le parti voire la coalition sortira gagnant de toutes les échéances à venir », lâche Mr Aidara, résolu dans son développeent. Sinon, avertit-il, tout le travail n’ira qu’à-vau-l ‘au.

Un appui aux différentes ASC en vue.

Si on  en croit à  Mr Aidara, les ASC de la ville peuvent pousser un sourire car, promet l’enseignant, toutes les ASC de la ville quel que soit leur nombre, recevront un appui du Dg de la Sn Hlm. Un appui, minime soit-il, sera accordé à toutes les ASC de la ville, sans distinction aucune de position géographique.

Cependant, annonce-t-il encore, des cours de vacances gratuit seront apportés aux élèves des différents niveaux, de l’élémentaire au secondaire certainement. De toutes les façons, l’information a été donnée par le coordonnateur du MEETA qui malgré les perturbations notées ces dernières années, atteste que le système éducatif se porte bien. Cependant, les résultats scolaires disent tout le contraire quant on sait qu’au Cfee comme au Bac, l’académie peine encore à flirter avec la barre des 50%.

 

Commentaires