Sénégal-Politique et leadership: Le Mac 2D veut porter l’engagement des chrétiens

 

Par P.M.F (Actu24, MBOUR)

Une analyse des impacts des décisions, des actes, des discours sur la société et particulièrement sur la communauté chrétienne; la prise de parole sur des questions d’ordre international, national et local; l’intervention pour la sauvegarde de la justice, de la paix, le partage équitable des richesses, de la gouvernance sobre et vertueuse; la promotion de l’entreprenariat par de jeunes chrétiens; la promotion d’un leadership économique chrétien. Telles sont entre autres les stratégies de mise en œuvre des objectifs que s’est assignés le Mouvement Autonome Chrétien pour le Développement Durable (Mac 2D) qui a tenu samedi dernier à Mbour son premier forum national sur l’engagement des Chrétiens en politique et leadership.

«Un Sénégal où il fait bon vivre dans la justice, la paix, le partage équitable des richesses». C’est le crédo du Mouvement Autonome Chrétien pour le Développement Durable (Mac2C) porté sur les fonds baptismaux en février dernier. Ce mouvement veut en clair: «contribuer à la mise en place d’un Sénégal émergent; protéger les valeurs fondamentales; assurer l’engagement massif des chrétiens dans la vie publique, particulièrement politique». Première expression de cette mission, la tenue ce samedi à Mbour d’un forum sur le thème: «l’engagement des chrétiens en politique et leadership» qui a regroupé une quarantaine de participants de générations différentes, de vocations différentes, politiques, non apolitiques invités à investir le champ politique, afin «d’y imprimer la marque chrétienne». Pour ce faire, le Mac 2C a invité des personnalités qui occupent (ou ont occupées) de hautes responsabilités dans leurs partis et au sein de l’Etat «pour dire leurs politiques en relatant les joies et les peines vécues, mais aussi le rôle  que la religion chrétienne a joué dans ce parcours». Parmi ces personnalités, l’on peut noter le Ministre des Forces Armées, Dr Augustin Tine, le Secrétaire Général de la Ligue Démocratique, Nicholas Ndiaye, l’ancien Directeur de l’Enseignement Privé Catholique, Gabriel Diame, l’ancien Député puis Sénateur, Grégoire Birame Ngom, actuel Secrétaire Général de la section Pds de Ndiaganiao; Dominique Guedj Diouf, maire «apériste» de Mbellacadio, membre du Hcct. Bref, une pléiade de «cadres» chrétiens actifs en politique ou aspirant à investir le dit champ. Cinq tours d’horloge auront permis aux participants de réaffirmer la nécessité pour la communauté chrétienne du Sénégal de mieux s’engager en politique en transformant son statut de minorité religieuse en force. «Les Chrétiens sont le sel de la terre, la lumière de la vie», a martelé Nicholas Ndiaye, qui a confié, avoir en 1998, postulé au Secrétariat Politique de la LD/MPT d’alors parce qu’étant le seul chrétien à cette instance. Pour le «jallarbiste» en chef, il est d’autant plus nécessaire que les chrétiens s’engagent en politique qu’il y a une montée en puissance des mouvements salafistes à travers le monde. «C’est une raison supplémentaire pour nous pousser à nous engager en politique, ne serait ce que pour nous protéger», a-t-il émis, soulignant «la persécution» des chrétiens coptes en Egypte par ces mouvements.

«Chrétiens, engagez vous davantage en politique ! »

«Le Mac 2D est né pour accompagner les chrétiens dans l’engagement politique, pour que les chrétiens puissent prendre la parole politique, pour réfléchir au niveau politique, pour créer aussi

l’événement et chaque fois décider de ce qui intéresse la communauté chrétienne. Nous l’avons créé aussi pour accompagner les autorités religieuses, puisque les autorités religieuses ne peuvent pas tout dire, elles ne peuvent pas aussi intervenir pour certaines occasions. Mais, nous, nous pouvons intervenir sans être mandatés par l’Eglise», a indiqué Emile Dally Diouf, le président du mouvement. «Il y a un engagement politique des chrétiens, mais nous avons jugé que cet engagement est faible et timide. Nous voulons que ça soit un peu plus massif que ça même  si nous sommes chrétiens et minoritaires. C’est pourquoi nous voulons encourager cet engagement et c’est même à la suite de nos religieux. Il ya des chrétiens engagés dans les partis politiques mais il n’y a pas de leadership. Il faut arriver à un leadership, arriver à être responsables et arriver à être là où on décide», a estimé le président du Mac 2D Le Ministre des Forces Armées, Dr Augustin Tine, parrain du forum, a salué la démarche de Mac 2D et exprimé toute la disponibilité des pouvoirs publics à accompagner cette vision. Après avoir lui aussi retracé son parcours politique «parsemé d’embuches» mais empreint d’une marque chrétienne, il  a invité ses coreligionnaires, parmi lesquels il a retrouvé des ainés aussi bien au Séminaire qu’à l’Université, à faire preuve de plus de mesure dans le discours. «Nous sommes une minorité et par conséquent, tout ce que nous disons est très bien suivi. C’est pourquoi nous devons veiller à avoir un discours qui n’offense pas», leur a-t-il conseillé. Notons que deux communications ont été faites respectivement par le maire de Mbellacadio, Dominique Guedj Diouf, et l’ancien Député puis Sénateur, Grégoire Birame Ngom.

Des interventions ont été notées, venant de bon nombre de participants. Signalons aussi que ce forum a enregistré la présence de trois (3) Pasteurs d’autres Eglises. Pasteurs René Diockel  Seck et Saliou Biaye, respectivement de l’Eglise Philadelphiste et de l’Eglise Evangélique, ont prié pour une réussite des actions du Mac 2D. Ils ont eu aussi le privilège de diriger la prière de clôture du forum, alors que c’est l’Abbé Jean Marie Ndour, Curé de la paroisse Saint André de Mbour qui a dirigé la prière d’ouverture en qualité d’aumônier du mouvement.

Commentaires