Sénégal-Polémique autour des sommes recouvrées dans la traque des biens dits mal acquis: Le pds exige une commission d’enquête parlementaire

 

La sortie du gouvernement sur le montant exact des sommes recouvrées dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis n’agrée nullement le Parti démocratique sénégalais (Pds). En réplique à l’annonce du régime de Macky Sall, le premier parti de l’opposition demande la mise en place sans délai d’une commission d’enquête parlementaire pour faire toute la lumière sur la réalité des déclarations en question et sur les montants effectivement recouvrés par l’Etat. 

La polémique soulevée par l’ex-Premier ministre, Aminata Touré, affirmant que la Crei a permis à l’Etat du Sénégal de mettre la main sur plus de 200 milliards de F Cfa n’a pas fini d’alimenter les commentaires des acteurs politiques et institutionnels du pays. Après que le gouvernement est sorti de sa réserve avant-hier, jeudi, pour préciser que seuls 152 984 119 934 francs CFA ont été recouvrés, en trois exercices budgétaires, c’est au tour du Pds de Me Abdoulaye Wade de mettre la main à la pâte.
 
Pour autant, les Libéraux ont tenu dans un communiqué en date d’ hier, vendredi, à   « dénoncer un nouveau mensonge d’Etat et une nouvelle manipulation qui sont le prolongement de la machination et du complot orchestrés par Macky Sall pour se maintenir au pouvoir ». Pour Me Wade, Oumar Sarr, Me Madické Niang et cie, «  L’Etat du Sénégal n’a jamais récupéré 150 milliards de F.CFA, encore moins 200 milliards de F.CFA au titre de la prétendue « traque des biens mal acquis », et encore moins après la parodie de procès politique conduite par les magistrats corrompus de la Crei… ». Des juges instrumentalisés, selon eux, « par Macky Sall pour éliminer le candidat du Pds Karim Wade lors de la prochaine élection présidentielle de février 2019 ».
 
Analysant par ailleurs les justificatifs du gouvernement sur les diverses rubriques relatives aux montants recouvrés, les Libéraux les qualifient d’affabulations du régime en place. « Macky Sall et son gouvernement mentent aux Sénégalais en affectant au montant prétendument récupéré les 26 milliards de F.CFA payés par DP World à l’Etat du Sénégal, suite à la vente de la participation de 10% accordée à la société Port Autonome de Dakar (PAD) lors de la concession du terminal à conteneurs remportée par DP WORLD. Il s’agit de ressources financières provenant d’une vente d’actions du PAD (société nationale) versés illégalement au budget de l’Etat en 2013 pour mettre fin à la procédure d’arbitrage engagée par DP WORLD ». Qi plus est, dira le Pds, « Toujours, pour gonfler artificiellement les résultats de sa prétendue traque des biens mal acquis, Macky Sall intègre frauduleusement les 75 milliards de F.CFA du scandaleux compromis de janvier 2014 par lequel il a mis fin au litige opposant l’Etat du Sénégal au groupe Arcelor-Mittal alors que l’Etat du Sénégal, dans la procédure engagée par le Président Abdoulaye Wade, réclamait 5 milliards de dollars US (soit 2.500 milliards de F.CFA) et qu’ Arcellor-Mittal avait été déclaré par la première sentence du tribunal arbitral entièrement responsable du préjudice subi par l’Etat du Sénégal et tenu de le réparer intégralement… ».
 
Au final, a noté le Pds, « les Sénégalais peuvent ainsi constater que le montant imaginé et avancé par Macky Sall et son gouvernement fait état de transactions douteuses qui n’ont rien à voir avec la prétendue traque des biens mal acquis et qui ont fait perdre plus de 2.000 milliards de F.CFA aux Sénégalais ». Face à une situation, les Libéraux exigent « la mise en place sans délai d’une commission d’enquête parlementaire pour faire toute la lumière sur la réalité des déclarations de Macky Sall et de son gouvernement, et sur les montants effectivement recouvrés par l’Etat ainsi que sur le montant des honoraires payés illégalement aux avocats de l’Etat ».   

Commentaires