Sénégal-Déclaration de politique générale du premier ministre, après sa reconduction en septembre: Dionne ii en acte

 

 

Presque trois mois, jour pour jour, après sa reconduction à la tête du gouvernement sénégalais à l’issue des dernières élections législatives, Mahammed Boun Abdallah Dionne se présente devant la représentation parlementaire pour décliner sa deuxième déclaration de politique générale.

Un discours qui échappera difficilement à l’emprise de certaines questions brûlantes comme la dette jugée trop élevée du Sénégal, le terrorisme, la situation des migrants en Lybie, le débat sur le franc CFA, les dossiers Khalifa Sall et Cheikh Tidiane Gadio. Mahammed Boun Abdallah Dionne devant l’Assemblée nationale pour un Grand oral bis répétita ! Tel est le scénario auxquels les députés de la treizième législature sont appelés à se confronter ce jour, mardi 05 décembre 2017. C’est en effet à partir de ce matin (10h) que le chef du gouvernement sénégalais décline sa déclaration de politique générale devant la représentation parlementaire, près de trois mois après  sa reconduction à la tête de l’attelage gouvernemental sénégalais, suite à sa démission à l’issue des élections législatives de juillet dernier.

D’ailleurs, pour préparer ce face-à-face du chef du gouvernement avec les parlementaires, les députés du groupe parlementaire majoritaire «Benno Bokk Yaakaar» étaient en conclave, selon certaines sources, pour s’imprégner du contenu du discours du Premier ministre et jouer leur partition dans les débats qui pourraient être électriques, en raison surtout des questions brûlantes de l’heure.

La dette jugée trop élevée du Sénégal, le terrorisme, la situation des migrants d’Afrique  subsaharienne en Lybie, le débat sur le F CFA, les dossiers Khalifa Sall et Cheikh Tidiane Gadio risquent en effet d’être au centre des débats dans cet exercice de déclaration de politique générale qui ne devrait pas être de tout repos pour le Premier ministre Dionne d’autant plus que l’opposition parlementaire semble l’y attendre de pied ferme.

Commentaires