Investitures de Benno à Matam: Les «Ndoggu» de Macky loin de clamer les mécontents

 

Le président de l’Apra multiplié les rencontres pour tenter de mettre de l’eau dans le moulin des mécontents de ses investitures.

Seulement, à Matam, ces initiatives présidentielles sont loin de calmer les esprits déjà échauffés.

Dans un communiqué le Mouvement Républicain pour la Renaissance du Bosséa par la voix de son coordonnateur Amadou Guélongal BARRO «dénonce la répartition anarchique de la liste Benno bok yakar aux législatives de 2017 ».

Selon ces contestataires, « cette liste a été une trahison totale de toute une jeunesse qui s’est toujours engagée corps et âme pour défendre les intérêts du parti ». Etayant ses propos, Amadou Guélongal BARRO cite le député Farba NGOM qui serait, selon lui, derrière ce qu’il qualifie de forfaiture. «Cet homme qui a rendu célèbre notre chère commune à travers ses agissements anti républicains, n’est plus la personne qu’il faut, pour représenter le Bosséa. Il a fini par diviser la population, corrompre les vieux et manipuler les jeunes. Farba est en train de tuer le parti au niveau de Bosséa. Nous dénonçons le fait que ces députés de maison (Farba NGOM et Coumba Hamidou DEME), incompétents, soient reconduits pour défendre les intérêts de la population de Bosséa. Nous méritons mieux que ces députés dont la présence n’a jamais été remarquée au sein de l’hémicycle », indique le communiqué.

Pour le coordonnateur du Mouvement Républicain pour la Renaissance du Bosséa, «il faut arrêter Farba NGOM qui n’est animé que par ses intérêts personnels ».

Commentaires