Déroute du PDS aux élections du HCCT: L’UJTL de Kaolack s’en prend à la direction du parti libéral

 

Les résultats des élections des membres du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) ne sont pas sans conséquences au Parti démocratique sénégalais (PDS).

A Kaolack, le Secrétaire général de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (UJTL), rue dans les brancards et étale sa déception. Abdoulaye DIALLO en veut aux responsables libéraux d’avoir participé à ce scrutin. Pour lui, en prenant part aux élections, le Parti démocratique sénégalais (PDS) n’a fait que légitimer le HCCT. «J’avais eu à défendre la position de boycott en tant que membre du PDS. J’ai déploré et dénoncé la participation de mon parti. Et on aurait dû ne pas participer à cette élection qui va légitimer la mise en place de cette institution budgétivore et inutile. Et cette institution vient aussi renforcer la position de Macky SALL», fustige-t-il.

De son avis, les responsables du PDS  devraient être logiques avec eux-mêmes pour ne pas créer des frustrations dans le parti. Poursuivant, Abdoulaye DIALLO renseigne que la direction de leur formation politique, qui a donné l’ordre de prendre part à ces joutes, n’a décaissé aucun sous pour soutenir les conseillers en campagne. Alors que, renchérit-il, le président Macky SALL, chef de la coalition Benno Bokk Yakkar (BBY), a donné à chaque conseiller départemental 2 millions de F CFA pour préparer le scrutin. «Ils ont fait participer des conseillers à des consultations or que le PDS n’a pas appuyé ses conseillers-là. Contrairement aux gens du Benno Bokk Yakkar qui ont mobilisé tout cette armada, tous les moyens de l’Etat pour faire triompher des gens à une élection sans enjeu, à un combat sans enjeu », s’insurge le responsable.

Commentaires