Abdoulaye Fall porte parole  du PTP et de la coalition "Leral": «Dans ce pays, si on veut avoir un buzz, on s'attaque à Me El hadj Diouf député du peuple»

 

Par Ibrahima DIA

A quelques semaines du démarrage de la campagne électorale, M. Abdoulaye Fall porte parole du parti des travailleurs  et de la coalition "Leral" a convié la presse pour évoquer les attaques dont fait l'objet son leader M. El hadj Diouf. Il a dénoncé cet acharnement qu'il ne comprend pas parce que tout simplement celui de la 5eme législature a fini de révéler aux citoyens ceux qui ont présenté réellement le peuple à l'hémicycle et parmi eux la tête de liste de «leral». Il appelle les acteurs politiques à un débat d'idées pour l’intérêt du Sénégal et non attaquer les personnes.

«Dans ce pays, si on veut avoir un buzz, on s'attaque à M. El hadj Diouf député» voila la conviction de M. Abdoulaye Fall porte parole du PTP et de la coalition "Leral" face à la presse. Il affirme que c'est comme pour donner raison à M. Abdoulaye Wade qui disait que "pour être célèbre, il faut s'attaquer à un homme célèbre" M. Fall estime que Me El hadj Diouf a toujours été du côté de la vérité et que ceux qui l'attaquent ne sont pas au même degré de compréhension des enjeux du moment, ils n'ont pas son niveau" martèle t-il. Les citoyens reconnaîtront  les  vrais défenseurs du Sénégal.

Interpellé sur les attaques du grand Serigne de Dakar Abdooulaye Diop Matar qui a récemment dit qu'il y a des députés médiocres «, M. Fall estime que ce dernier durant cinq ans n'a jamais proposé un seul projet de loi. Personne ne reconnaît ce grand administrateur civil qui n'a rien apporté à cette auguste assemblée ne faisant que soutenir le président Macky sall, il est passé complètement à côté de la plaque. S'il pense qu'un bon député doit forcément soutenir le président de la République, il ne comprend pas le rôle d'un parlementaire. Le vrai représentant du peuple doit respecter la séparation du pouvoir, contrôler l'action gouvernementale.

Pour le porte parole du PTP, le grand Serigne devait suivre les pas de l'avocat du peuple en dénonçant les surfacturations, les violations du règlement intérieur surtout concernant le fonctionnement des groupes parlementaires et tant d'autres anomalies observées durant cette "médiocre" législature précise t-il. Le camarade de parti de Me El hadj Diouf ne comprend pourquoi c'est le chef de l'Etat qui doit choisir les candidats de Benno Bokk Yakaar donc forcément ses hommes qui lui serviront d'applaudisseurs et de souteneurs.

Un député c'est un homme responsable choisi par les citoyens au suffrage universel comme le chef de l’État et il doit comprendre qu'il n’est pas nommé et qu'il a une légitimité qui lui permet d’être indépendant et de comprendre le pouvoir législatif qui est le sien. Quand il dit qu'il nous faut des "députés compétents», nous sommes sûrs qu'il n'en fait pas parti.

Concernant le cas de Oumar Faye, M. Fall estime qu'il ne peut pas faire la différence entre l'homme politique et le métier d'avocat. Il ajoute que l'histoire a donné raison au Pr Amsatou Sow Sidibé qui n'a voulu débattre à la télévision avec lui et l'a traité d'ignorant, il se trompe de cible. 

Pour terminer M. Abdoulaye Fall souhaite que ces élections se tiennent dans le calme, sans violence verbale ou physique dans une atmosphère de débat construction et sur ce champ leur tête de listes a des atouts à faire valoir. 

Commentaires