Miss Marti­nique obli­gée d’aban­don­ner son afro pour Miss France ? Le comité nie en bloc !

 

Une nouvelle polé­mique accuse le comité Miss France d’avoir forcé Miss Marti­nique à lisser ses cheveux. Alors que la jeune femme a confirmé l’in­for­ma­tion, le chef coif­feur n’est pas d’ac­cord.

Au cœur de la polé­mique, Miss Marti­nique ne sait plus où donner de l’écharpe. Critiquée après avoir lissé ses cheveux sur la photo offi­cielle qui la repré­sente pour l’élec­tion de Miss France 2018, Laure-Anaïs Abidal a vite rejeté la faute sur le comité Miss France. « J’ai demandé à garder mes cheveux natu­rels pour la coif­fure, expliquait-elle au jour­nal France-Antilles, mais cela n’a pas été accepté. Je n’avais vrai­ment pas envie de les lisser parce que je sais que ce n’est pas une coif­fure qui me va. »

Sylvie Tellier avait déjà choisi de s’ex­pri­mer à ce sujet, esti­mant que ce genre de problème arri­vait chaque année. « Comme si les filles aux cheveux crépus n'avait pas le droit d'avoir envie de chan­ger ! »Mais la justi­fi­ca­tion de Laure-Anaïs Abidal n’a pas du tout plu au chef coif­feur du Comité Miss France : « Tout est toujours fait en accord avec la Miss, promet William Cerf. Elle a été trai­tée exac­te­ment comme toutes les autres. On les conseille, on les forme, on leur explique ce qui leur va ou moins. Mais jamais on ne les oblige ! »

Le profes­sion­nel du cheveu estime que Miss Marti­nique, qui succède à Jade Volti­geur, regrette simple­ment son choix. « Il est plutôt probable qu’elle ait du mal à assu­mer les critiques de ceux que cela défrise qu'elle ait voulu se coif­fer diffé­rem­­ment ». On espère que ces tensions n’in­fluen­ce­ront pas le résul­tat de l’élec­tion.

Commentaires