La Cour suprême autorise une enquête contre le président Temer

 

BRÉSIL La Cour Suprême du Brésil a autorisé jeudi une enquête visant le président Michel Temer, accusé d'être impliqué dans un vaste réseau de corruption, a indiqué l'agence d'État Agencia Brasil.

Le juge du STF Edson Fachin "a décidé d'ouvrir une enquête contre le président Micher Temer", basée sur les confessions d'un chef d'entreprise qui a enregistré le chef d'État donnant son accord pour le versement de pots-de-vins, a précisé l'agence.

"Je ne démissionnerai pas", affirme le président Temer

Le président brésilien Michel Temer a assuré jeudi qu'il n'avait aucune intention de démissionner, malgré les graves accusations qui pèsent sur lui et le feu vert de la Cour suprême à l'ouverture d'une enquête pour corruption. 

"Je ne démissionnerai pas", a martelé le chef d'État lors d'une allocution télévisée à Brasilia, assurant qu'il n'avait "acheté le silence de personne", alors que le journal O Globo a révélé mercredi un enregistrement dans lequel il donne son accord à des pots-de-vin pour faire taire un ancien député.

Commentaires