Tambacounda-2éme édition semaine des arts, le ministre Mbagnick Ndiaye: «C’est une belle occasion de promotion et de valorisation des expressions culturelles locales»

 

Par Abdou DIEYE (Actu24, TAMBA)

La deuxième édition de la semaine des arts, des lettres et de la culture organisée par le conseil départemental a encore vécu. Présidée par le ministre de la culture himself, Mbagnick Ndiaye a affirmé que cette initiative du conseil départemental  favorise et valorise la diversité des expressions culturelles locales.

Pendant 5 jours, le département de Tambacounda va  vivre au rythme de la culture. La cause ? La localité abrite la deuxième édition de la semaine des arts, des lettres et de la culture. Toutes les diversités culturelles locales et même sous régionales sont représentées se réjouit le président de l’institution, Sina Cissokho. Il soutient d’ailleurs  que l’effervescence qui secoue la ville en ces moments, témoigne à souhait de l’importance que Tamba accorde à la culture. Sa position géographique au carrefour de multiples voies, sa riche biodiversité, ses différentes ethnies, avec chacune ses rites et cultures, son histoire adossée aux différents empires, ne sont surement pas une surprise pour l’importance de la culture dans nos vies de tous les jours. Avec comme thème pour cette édition, «la culture au service de la paix, de la sécurité et du développement », deux raisons ont présidé au choix du thème, explique Sina Cissokho. Pour lui, les problèmes  de sécurité et de stabilité que connait la sous-région ouest africaine sont dus au sectarisme et à l’obscurantisme. Et, nous avons besoin de la lumière des artistes et des hommes de culture pour éclairer les populations.

L’unité culturelle  de l’Afrique de l’ouest est aujourd’hui considérée comme l’élément fédérateur de tous les peuples de la sous-région. C’est pourquoi, conseille Sina, il faut exalter les valeurs culturelles. La manifestation qui a permis de revisiter le riche patrimoine culturel de la région, les autorités la veulent pérenne, lance-t-il au ministre Mbagnick Ndiaye. La paix entre voisins, c’est bien mais, l’harmonie et  l’unité dans l’action, c’est encore mieux. Et c’est la culture qui permet ce passage qu’exigent la sécurité et le développement, martèle Sina, qui s’est dit très réjoui de la mobilisation et de l’organisation de la manifestation. Aujourd’hui, continue le maitre d’œuvre de la semaine, toutes les sensibilités culturelles de la région sont représentées. Des  Bassaris, aux  Socés, en passant par les maures et les diolas jusqu’aux Laobés et autres peuls, tout le monde a répondu culturellement à l’appel du conseil départemental. Le stade régional de la ville qui était le théâtre des actions a été noir de monde, venu tous communier avec les acteurs du monde de la culture. Région culturellement très riche, Tamba a exhibé tout son patrimoine, se félicite Sina Cissokho. C’est pourquoi, explique-t-il, la semaine est aussi une manière d’offrir aux artistes, un cadre d’expression et d’échange des artistes de la région, voire de la sous-région car, outre les artistes du pays, nos cousins maliens sont représentés.

Commentaires