Sénégal-Pédro Pablo VIinuales Guillen: «La culture peut être une source de création de richesses»

 

Par Ibrahima DIA

Une conférence de presse de présentation d’un atelier de formation et de création «arts numériques et arts de la scène» a eu lieu ce vendredi 11 novembre 2016 à l’hôtel de Ville de Dakar, organisée avec la participation de l'Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement. Dans un programme appelé ACERCA de capacitation pour le développement dans le secteur culturel.

«La culture peut être une source de création de richesses et un potentiel gisement de création d'emplois». C'est en ces termes que M. Pédro Vinuales Guilen chargé de programme à l'Agence de Coopération Internationale pour le Développement (AECID) s'est exprimé lors de la conférence organisée ce vendredi 11 Novembre 2016 à l'hôtel de Ville de Dakar. Il précise que son organisme a pour but  de lutter contre la pauvreté et la promotion du développement humain par des actions dans les domaines économiques, sociaux et culturels. Il poursuit que ce programme permet d'organiser des rencontres entre professionnels, d'allouer ses assistances techniques, de réaliser des rencontres, faire la promotion de visites d'échanges entre acteurs de différents pays, de faciliter les projets concernant ce programme et aussi l'amélioration de manuels et matériels pédagogiques entre autres.

Cette rencontre a été organisée par la Ville de Dakar et la Coopération espagnole  qui s’associent pour «diffuser les nouvelles technologies dans les arts de la scène», l’atelier vise à «installer durablement l’usage du numérique dans les arts de la scène à Dakar, en s’appuyant sur un groupe d’artistes.

Pour sa part, M. Mamadou Diallo chargé mission à  «Ville créative». La capitale et la Coopération espagnole partagent une même vision de la culture comme composante du développement économique, de la cohésion sociale et du dialogue entre les peuples et que cette étape peut augmenter les capacités des acteurs pour puiser dans le patrimoine culturel de Dakar avec les nouvelles technologies.

Enfin Ms Saliou Sarr et Dame Diongue, au nom des bénéficiaires de ce programme ont remercié ces deux institutions et  que la plupart d'entre eux n'auraient pas la possibilité de s'imprégner des nouvelles technologies au service de l'art si ce n'est ce genre d'initiative. 

Photos: 

Commentaires