Pour la victoire aux législatives de juillet 2017: Un pas décisif vers 2019, quelques taches militantes !

 

Alea jacta est ! Après accord des leaders, le Président de notre coalition vient de décider de la liste des 165 camarades (et de leurs suppléants) candidats aux élections législatives du 30 juillet 2017.

Ces camarades bénéficient de notre confiance mais devront surtout pouvoir compter sur notre accompagnement sans faille dans la conquête du suffrage de nos compatriotes; le nôtre leur étant acquis d’avance.

Dans cette perspective, nous avons trois grandes taches :

  1. Première tache: témoigner à nos candidats notre solidarité à travers une présence massive et continue sur le terrain politique et assister efficacement nos chefs de file respectifs, en nous engageant passionnément, en nous donnant des objectifs précis dans la mobilisation des populations autour de nos candidats. Ceci requiert de la part de chacun d’entre nous un investissement politique, physique et financier. Il faudra oser affronter le grand public et engager des rapports de force avec les équipes des autres candidats et faire preuve de crédibilité auprès des médias et des électeurs dès maintenant. Beaucoup de nos camarades sont déjà sur le terrain et nous devons les y retrouver pour les soutenir et renforcer leurs actions. Il faudra investir tous les lieux où les débats auront lieu. Le combat n’est pas seulement Dakar et les réseaux sociaux mais bien plus, chacun doit aller dans sa commune, son quartier et son village, en s’appuyant sur ses réseaux d’amitié, de fraternité et autres. Dans ces joutes, chaque voix compte et c’est l’addition de nos contributions- si minimes soient elles- qui fera la victoire de notre liste, au plan départemental comme national. Le terrain, rien que le terrain pour expliquer, convaincre et amener nos concitoyens à renouveler le contrat avec notre Président, à travers la reconduction d’une large majorité parlementaire !
  2.  
  3. Sur ce chemin, le challenge est de déconstruire le discours d’intoxication, de mensonges et de caricatures de l’opposition, en valorisant le bilan de notre Président pour qui nous cherchons une majorité parlementaire. Ce bilan doit être exhibé avec fierté car il est de qualité :
  4.  
  5. Sobriété et responsabilité dans la direction du pays avec un Président visionnaire et un Gouvernement dans le temps de l’action, avec comme référentiel le Plan Sénégal Emergent ;
  6.  
  7. Lutte contre les inégalités avec une République au service des plus démunis à travers des projets et programmes ciblés et complémentaires : PUDC, PUMA, BSF, CMU, BARAKA ; etc.
  8.  
  9. Amélioration des conditions d’exercice du culte religieux par les concitoyens par la construction et la rénovation des cités et sites religieux, à travers un important programme d’investissement, entièrement financé par l’Etat sénégalais. C’est une première dans l’histoire de notre jeune nation qu’une telle initiative est prise et matérialisée en si peu de temps ! ;
  10.  
  11. Pacification de l’espace social par l’élimination progressive des sources de conflit avec le monde du travail (dialogue social, respect des engagements, etc.). Depuis plus de dix ans, c’est la première fois, depuis 1987, qu’il ne sera pas noté de grève scolaire menée par des syndicats d’enseignants ou d’élèves, à la veille de joutes électorales !
  12.  
  13. Positionnement de notre pays sur l’échiquier international, avec une qualité de signature reconnue par les plus grandes places financières internationales ; la note du Sénégal étant proche de celle des pays européens, passant de B1 à Ba3. Il est important que nos compatriotes sachent que cette note est le reflet de la bonne santé économique due en grande partie à la politique volontariste du gouvernement dans les secteurs des infrastructures, du transport et de l’agriculture.
  14.  
  15. La troisième grande tache est d’amener nos compatriotes à aller retirer leurs cartes d’identité en vue des élections car pour assurer la large victoire souhaitée pour notre coalition, nous devons lutter contre l’abstentionnisme dont la première source est l’indisponibilité pour le citoyen de sa carte d’électeur ! Nous devrons réaliser un travail d’information, de sensibilisation en vue d’une mobilisation autour du retrait des cartes d’identité. Notre premier adversaire est l’abstention et notre obligation est de réaliser, par tous moyens disponibles, un important travail de sensibilisation, partout où besoin est. Commençons par la famille, les amis, le quartier, le bureau, les associations diverses auxquelles nous appartenons, poussons nos militants et ceux que nous rencontrons à aller retirer leur carte d’identité et faisons-leur comprendre que chaque voix compte dans la consolidation et le renforcement de notre système démocratique. Faisons donc en sorte que nos concitoyens aient envie d’aller voter le 30 juillet 2017 et le premier signe sera le niveau de retrait des cartes.

Chers camarades,

Notre majorité a besoin d’être renouvelée et renforcée et cela est de la responsabilité individuelle de chacun d’entre nous, à travers la qualité de notre comportement militant. Nous sommes les ambassadeurs ainsi que les défenseurs des idéaux que portent nos candidats. La campagne qui s’ouvre est décisive car ouvrant l’horizon 2019 pour notre candidat à l’élection présidentielle.

Il nous faut garder à l’esprit la lettre du communiqué du 30 mai 2017 Président de notre coalition qui « invite les candidats retenus sur nos listes à  faire montre d'humilité et de générosité  à l'endroit de leurs camarades en vue de créer les conditions d'une mobilisation générale des électeurs pour le triomphe de la liste Benno Bokk Yaakaar  au soir du 30 juillet 2017. ».

Donc, au travail et que la victoire soit belle comme elle le fut en 2012, 2014 et 2016.

Avec mes sentiments militants !

Tidiane Kounta

Coordonnateur du Mouvement République Emergence

Commentaires