Le billet du sud: Et si on cherchait le chant de nos députés

 

Par Diariètou SAGNA (Actu24, SEDHIOU)  

«Dans mon pays, je labourais la terre, dans mon pays, je gardais les troupeaux…» Ainsi donc chers amis chantait ce jeune soldat sur le pont d’Henry IV. Et si on s’interrogeait sur ce que chanterait un député sénégalais sur le pont Faidherbe de Saint-Louis ? J’en suis certain que votre Prési de l’assemblée prochaine dira aux potentiels représentants de la diaspora qu’il y a une bonne voie à suivre et il taperait même sur la table au besoin.

Alors moi je ne peux que vous dire ce que chanterait un dépité de ma République Ndoumbélane qui ne ressemble du tout pas à la vôtre.
Nos dépités de Ndoumbélane sont de trois ordres. Il y a de vrais et véritables et dignes représentants du peuple. Ceux-là, sont des honorables, dignes de respect et de reconduction. Dans notre assemblée, des citoyens en mal avec la justice y trouvent leurs comptes parce des dépités anciens taulards y sont. Les paresseux, dormeurs et absentéistes ne se plaignent point : à notre assemblée de notre Ndoumbélane, trônent leurs condisciples. «Les taassou kat, réguédjiou kat et khoulo kat » et autres chambreurs ont aussi leur place. Finalement, dans mon Ndoumbélane, un dépité pas député pourrait chanter ceci: «dans mon pays, je gardais les sacoches, dans mon pays, je comptais les poteaux et maintenant que je suis dépité…. » Et moi en mauvais citoyen, je répondrais: «quand il faut t’élire, je fermerais les yeux, quand il faut t’élire, je te trouverais des excuses». A qui la faute ? Dans tous les cas, ce n’est notre Prési. A chaque prochain député sa responsabilité. Nous, nous en avons assez de vous voir somnoler dans notre assemblée, de vous voir la transformer en borne fontaine. Vos mille et une listes ne traduisent que vos rêves de jouvence qui se transformeront en cauchemars au fil et à mesure que tomberont vos zéros pointés de la soirée du 30 juillet 2017.

Chers amis, au revoir puis que chez vous; il y a l’épée Ouze Soriil fii, humm! Mieux vaut se t…… Wakhouma deh…Baleen ma ak.
 

Commentaires