Burkina Faso: Fusillade dans un café de Ouagadougou

 

Des tirs ont été entendus dimanche soir dans un café de Ouagadougou, la capitale burkinabè. Le quartier est bouclé et les opérations des forces de sécurité sont toujours en cours.

Selon les premières informations, les tirs ont commencé autour de 21h, heure locale. Les coups de feu ont été entendus au niveau d’un restaurant situé sur l’avenue Kwame Nkrumah de Ouagadougou, dans la zone autour du café Istanbul, a confirmé le ministre de la Communication burkinabè, Rémi Dandjinou à la télévision nationale.

C’est dans cette rue du centre de la capitale burkinabè que se trouve aussi le café Cappuccino qui avait la cible d'une attaque jihadiste qui avait fait une trentaine de morts le 15 janvier 2016.

Les forces de sécurité ont bloqué tout le périmètre. Après plusieurs minutes d’échanges de tirs nourris entre les unités spéciales et les assaillants, un calme précaire régnait à minuit, heure locale.

Certains témoins affirment avoir vu trois hommes débarqués d’un véhicule et commencer à tirer sur les clients du restaurant.

«Dans la situation dans laquelle nous sommes, une attaque terroriste n'est pas à exclure», a déclaré le ministre de la Communication, sans pouvoir confirmer pour le moment l'origine de l'attaque.

Un journaliste de l’AFP indique avoir vu au moins deux blessés évacués.

Les opérations de sécurisation de la zone sont toujours en cours et on entend encore quelques tirs sporadiques.

Les forces de sécurité ont appelait la population au calme et à éviter la zone.

Commentaires