Sénégal-Emprisonnement du maire de Dakar khalifa Sall: Ses partisans dénoncent et organisent la riposte

 

Les partisans du maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, écroué depuis mardi, s’insurgent contre la détention de leur leader. Dénonçant ce qu’ils qualifient d’arbitraire, ils ont donné le ton lors d’une rencontre qui s’est tenue hier, jeudi 09 mars, à la mairie de la Commune de Grand Yoff.  

L’actuel maire de la commune de Grand Yoff, Madiop Diop, dira ainsi : «Nous ne voulons pas de violence, nous demandons aux populations d’être calmes, de rester sereines. Les policiers sont là pour nous protéger, on n’a même pas le droit de faire face à ces policiers-là. L’essentiel est qu’on a un maire de Dakar qui est emprisonné par l’Etat du Sénégal et notre rôle est de tout faire pour le sortir de prison ».

La responsable politique au Parti socialiste et conseillère municipale de la commune de Grand Yoff, Mame Sokhna Gaye, quant à elle, n’a pas été du même avis. « La seule et unique solution réside dans les rapports de force », a-t-elle dit avant d’affirmer  que Khalifa Sall est victime d’une « cabale politique».  Assurant que les femmes de Grand Yoff soutiendront le maire de Dakar jusqu’à sa libération, elle a persisté dans la dénonciation de l’arbitraire dont  est « victime » Khalifa Sall. « Nous sommes venus témoigner notre sympathie, notre soutien car il en a besoin. Je me souviens qu’en l’an 2000, lorsqu’on était à la mairie de Grand Yoff alors qu’on venait de perdre ce fief, il a quitté la direction de la mairie avec comme excédent budgétaire 80 millions. Alors comment peut-on accusé un aussi intègre homme de vol ». 

Faisant également partie des invités, l’ancien ministre sous Wade, Babacar Ndao, s’est aussi désolé de l’emprisonnement de Khalifa Sall «  C’est une première dans l’histoire de la ville de Dakar que le maire lui-même soit incarcéré. Ce gouvernement  qui marche à reculons  fait deux pas en arrière et un pas en avant.  Il y a une ligne de démarcation qu’il ne faut pas dépasser en politique et  le gouvernement vient de le faire avec l’arrestation arbitraire de Khalifa ». En tout état de cause, iles partisans de Khalifa Sall ont annoncé qu’ils envisageaenit même un plan d’action pour la libération de l’édile de la capitale.

Commentaires